COLLABORATIONS

Odyssée (Saudade ‘From Dark to Light’ Remix)

Une présence assez récente sur la scène électronique mais avec de nombreuses sorties dans des labels de renoms (Carpet & Snares, Pont Neuf records, Negentropy, Ethernal), Saudade est tombé dans le bain de l’électro en découvrant Ricardo Villalobos. Son amour pour les sonorités incisives et les masses sonores magnétiques de la minimale house, qu’il va combiner avec les sonorités brésiliennes… : pour Medium Douce la collaboration était évidente.

Saudade, peux-tu nous présenter Odyssee « From Dark To Light » ?
« Je suis parti sur un remix concept en gardant l’aspect du voyage tumultueux qu’évoque l’Odyssée. Le remix commence avec une ambiance assez obscure avec un sound-design réalisé essentiellement avec des fragments de vibraphone en reverse, étirés et dépitchés. J’ai voulu que le morceau ait à la fois une partie basse très terrienne et rythmique dans l’esprit minimal house, et une partie plus aérienne, mélodique voire éthérée qui se dévoile tout au long du morceau influencée ambient/electronica. Disons que tout est résumé dans le sous-titre « from dark to light » remix.
La production est essentiellement créée avec des synthétiseurs analogiques. En termes de composition, la sonorité du vibraphone m’a donné envie de faire un clin d’œil au concept de Phasing popularisé par Steve Reich lors du dernier break.
De manière subconsciente, je pense qu’à travers ce remix j’ai exprimé ma façon de vivre cette période de crise en plein hiver de janvier 2021 et d’imaginer l’avenir. Une pénombre abyssale assombrie par l’absence d’horizon qui se métamorphose en un ciel brillant plein d’espoir.
« 
· Les instruments / machines utilisées
Batterie : E-licktronic Nava, et Korg Electribe ER-1 MkI
Basse : Psycox Syncussion SY-1M et Doepfer MS-404
Lead : Moog Subphatty
Nappes : Roland Juno 6, Roland D-110
Ambiances : Spectrasonics Omnisphere 2
· Lieu d’enregistrement ? Chez Villette 45 – Studio C
· Enregistrement effectué par ? Mix effectué par ? Fabian Appolaire

Kefir (prox​.​bleep Remix)

Axé sur l’utilisation de glitch ainsi que sur l’expérimentation et la destruction sonore, Prox.bleep dépeint un univers futuriste en proie à un chaos qui se répand, inexorablement…inspiré d’ influences diverses comme le Hip-Hop, le Dubstep, l’Ambient, l’IDM…

Prox.bleep, peux-tu nous présenter Kefir (prox​.​bleep Remix) ?
« Le titre « Kefir » de Medium Douce a donc été remixé à l’image de cet univers, comme si le morceau avait été rongé partiellement par ce chaos. Les stems ont été transformées à l’aide de diverses techniques de sampling de manière à obtenir des textures étranges. L’arrangement quant à lui, alterne des phases très « glitchées » propre au style de prox.bleep et d’autres plus légères et atmosphériques rappelant d’avantage le morceau d’origine. »
· Les instruments / machines utilisées
Layers d’ambiance : 1 Priezor et un Geofon.
« Le reste, c’est in the box en tranformant majoritairement les stems de base ! »

ODC (ft. Uppermost)

Cherchant à transmettre un message de fraternité, d’empathie et d’amour envers les autres, Uppermost est devenu une référence incontournable de la musique électronique. Producteur ultra-prolifique, auteur d’une musique électro entraînante et aérienne, il dirige aujourd’hui le label Uppwind Records.

Uppermost,, peux-tu nous présenter ODC (ft. Uppermost) ?
« ODC est un essai minimaliste, basé sur une ligne de basse et une rythmique House percutante. Il y a quelque chose d’attirant dans l’aspect répétitif global du morceau, comme si les instruments et le groove formaient le terrain parfait pour créer une boucle infinie... »